Edith LECOURT


Edith Lecourt est professeur de psychologie clinique et de psychopathologie à l’Université Paris Descartes, psychanalyste (spécialisée dans l’analyse de groupe), musicothérapeute (et spécialiste de l’analyse du sonore). Elle dirige des diplômes dans ces domaines et une équipe de recherche sur les processus psychiques groupaux ; membres et/ou co-fondatrice de plusieurs associations, auteur d’une douzaine d’ouvrages.

Mon approche de la pratique de l’enseignement nomade via Internet a, d’entrée de jeu, rencontré mon intérêt pour l’analyse des processus groupaux. Il m’a semblé que les connaissances psychanalytiques dans ce domaine devaient être réinterrogées et complétées par une réflexion approfondie sur les processus relationnels passant par ce que l’on appelle la réalité virtuelle.

Je profite de l’expérience du blog et de la communauté virtuelle pour explorer, avec les étudiants, les nombreuses interrogations que soulèvent ces nouvelles pratiques de groupe.

Des premières expériences faites il ressort une observation récurrente : la résistance des étudiants à utiliser cette forme de relation dans ce cadre d’enseignement. Cette observation rejoint une connaissance ancienne déjà : soit l’importance des résistances mobilisées par toute situation de changement. Mais plusieurs autres hypothèses peuvent enrichir cette analyse (rapport de générations, relations jeu/apprentissage, etc…), notamment du côté de « territoires » qui seraient à préserver.