Accueil » Programme » Amphi Binet » Une écologie de la connaissance

14h00 - Une écologie de la connaissance


Et si les TIC étaient tout simplement un nouvel atout pour partager des savoirs ? La fracture numérique n’est plus une fracture matérielle. Elle sépare ceux pour qui l’informatique est une machine et ceux qui l’utilisent comme un accès à la société de la connaissance.


Nous, enseignants, voyons souvent dans les instruments informatiques un signe de l’industrialisation culturelle, une conséquence pénible de l’université de masse. On entend dire : « Ce n’est pas pareil, il manque le contact direct ». Ou encore « Si je publie mes cours, on me prendra mes idées ». Sans nier les problèmes juridiques, organisationnels et politiques, le temps d’un débat, dégageons-nous de cette vue défensive.
Que font nos étudiants, qui se satisfont d’une information fragmentée, qui l’évaluent selon l’avis de leurs « contacts », qui parcourent chaque matin leur agrégateur de liens pour repérer les dernières publications ? Qui préfèrent la « réputation » à la « légitimité » ? Ils apprennent à travailler en environnement incertain, à partir d’informations non pérennes, où les liens comptent plus que les textes. Education aux environnements cognitifs actuels ? Ecologie favorable aux compétences d’initiative et de décision ? Milieu mimant un écosystème fécond pour l’innovation ? Préparation efficace au travail en réseau, à la vie professionnelle dans des collectifs flous ? Ou tout simplement désespérant zapping et économie du plagiat ?


Participants :

- Edith Lecourt, professeur de psychologie clinique et de psychopathologie à l’Université Paris Descartes.

- Anne-Françoise Garçon, professeur des Universités Histoire des Techniques

- Denis Pansu, la FING

- Georges-Louis Baron, université Paris Descartes





Accueil     |     Contactez-nous     |     Plan du site     |     Mentions légales et techniques     |     Site de la Journée Numérique 2007
2008 - La Journée Numérique de Paris Centre Universités.
Réalisation : Cellule TICE de l'université Paris Descartes à l'aide de l'outil de publication SPIP.